La France de demain, c'est celle avec Nicolas Sarkozy

Publié le par jeunespop57

                                                                           nicolas--j-y-crois--.gif

 

 

Homme volontariste, homme courageux, homme de parole……vous l’aurez certainement deviné, ces qualificatifs se rapportent à un homme, Nicolas Sarkozy.

Pour retrouver le rang qu’elle occupait encore très récemment sur l’échiquier mondial, pour retrouver une croissance de 3%, pour que ses universités reviennent dans le classement des 10 meilleures mondiales,
la France a besoin à sa tête d’une personne courageuse, ambitieuse et surtout volontaire. Il faut en terminer avec les politiques d’assistanat, les politiques qui consistent à consolider les acquis en rejetant les évolutions dictées par la mondialisation, les politiques de renoncement. Nicolas Sarkozy refuse l’immobilisme qui a trop souvent paralysé nos institutions, il veut lancer de grandes réformes en matière d’éducation, d’emploi. Il milite pour une plus grande autonomie des universités afin d’encourager et étendre les partenariats entre universités et entreprises ; il veut supprimer la carte scolaire afin que les jeunes des zones sensibles aient les mêmes droits que les autres et qu’ils puissent accéder aux grandes écoles ; enfin il veut créer une sécurité sociale professionnelle qui prendra en charge le versement des salaires, en cas de licenciement, pour permettre aux salariés de suivre une formation qualifiante, trouver un nouvel emploi ou essayer un nouveau métier.


Tout comme le berger de Paulo Coelho, Nicolas Sarkozy nous redonne l’espoir, il nous invite à croire en un avenir meilleur, pour nous et les générations futures. Si nous n’avons plus d’espoir, nous n’avons plus envie de se battre pour son pays et on tend à plus d’individualisme. Le 18 mars 2007, Nicolas Sarkozy a tenu un meeting au Zénith devant les jeunes populaires de
la France entière. Pendant 1h, il nous a parlés de tolérance et d’amour. Pour lui l’équation est très simple : si l’on ne s’aime pas soi même, on est incapable d’aimer les autres et la haine de soi mène à la haines des autres et à l’intolérance. Nicolas Sarkozy entend redonner à la France le rayonnement qu’elle avait autrefois afin de redonner l’envie aux français d’être français, d’être fière de ce qu’ils sont.  Cela nous amène à s’interroger sur la proposition de Nicolas Sarkozy de créer un ministère de l’identité nationale ; n’est-il pas normal que ceux qui souhaitent vivre en France respectent les valeurs de notre pays, valeurs pour lesquelles nous nous sommes battues (laïcité, droit de vote pour les femmes, droit à l’avortement etc..) ?  La France est multi culturaliste, profondément laïque mais il est une chose qu’on ne doit pas oublier : le droit à la différence ne doit pas conduire à la différence des droits.

Commenter cet article