Débat Royal/Bayrou : tout ceci pour cela…

Publié le par jeunespop57

                                                       s--go-et-bayrou.jpg

 

Après d’innombrables péripéties, le fameux « dialogue public » entre Ségolène Royal et François Bayrou a finalement eu lieu à l’hôtel Intercontinental à Paris, sous les caméras de la chaîne BFM.

Si l’on peut noter un certains nombres de convergences en ce qui concerne le social, que de divergences sur le plan économique ! Est-ce surprenant ? Non, franchement, on s’y attendait, sinon l’ex-UDF, Parti Démocrate aujourd’hui, aurait déjà été absorbé par le PS.

Nicolas Sarkozy n’a pas attendu le débat entre son adversaire socialiste et le troisième homme du premier tour pour clamer son désintérêt pour l’évènement : « Il y en a qui sont dans un grand hôtel à bavasser ensemble. Ils discutent boutiques et partis, moi je suis au milieu des Français », a-t-il déclaré en marge d’un déplacement avec Jean-Louis Borloo à Valenciennes. Pour le candidat UMP, ce débat n’a « aucune importance ».

Bernard Accoyer, président du groupe UMP à l’Assemblée, renchérit, en y voyant un « exercice de politique spectacle, de connivence et de faux semblants » motivé « par des arrière-pensées électoralistes et politiciennes ». « Ce n'est pas un débat, c'est digne d'une fable qui a pour titre ‘l'union de la carpe et du lapin’, ce sont deux candidats au ministère de la parole », s’insurge également Patrick Ollier, président UMP de l’Assemblée Nationale. Invité sur le plateau de BFM-TV qui organisait le débat, Valérie Pécresse, porte-parole de l’UMP, a de son côté critiqué le « comportement très ‘petite fille’ » de Ségolène Royal.

A gauche, l’évènement a reçu un meilleur accueil. Jean-Pierre Chevènement a ainsi salué un « beau débat républicain ». « Sans reniement, sans ralliement, sans allégeance, ce débat a bien servi la cause de la démocratie française, ainsi que le souci d'une société plus solidaire », a ajouté le président du MRC. Pour Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS à l'Assemblée, ce débat « est un acte majeur de rénovation démocratique par la preuve, qui met en lumière l'archaïsme des conceptions autoritaires de Nicolas Sarkozy et de son refus de débattre ».

Même Jean-Luc Mélenchon, le sénateur de l’Essonne proche de la gauche du PS, a jugé Ségolène Royal « pugnace et convaincante ». « Il n'a pas été question des ministres UDF et c'est parfait », a-t-il lancé.

Signes d’amitié et de politesse un peu « gauches », presque gênés, un dialogue mené sans animosité apparente. Oui mais tout cela sert à quoi si ça n’est pour nourrir des ambitions électoralistes et politiciennes ou pour admirer le brushing de Madame Royal ? « A rien, c’était juste pour faire avancer le Schmilblick ».

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Fée Clochette 02/05/2007 19:12

Arnaund, ce n'est pas une région que Madame Royal aura à diriger si par malheur elle était élue, mais un pays. Difficile d'avoir un impact conséquent au niveau national en faisant des économies sur la fête du pain, la galette primere, la brochette de l'été et 4 voitures!

Elle n'a pas supprimé le Chabichou ou le 14 juillet??

E.ANDRE 01/05/2007 21:26

Bonsoir
Bien pour les articles.Moins bien pour la moderation. Il serait bon de ne pas relayer les informations diffusées par les membres de desir d'avenirs qui ne sont absolument pas fondés et qui ne reposent on ne sait sur quelles sources.

Bonne fin de compagne et bon vote pour le 6 mai.
Ah oui j'oubliais..votons tous NICOLAS SARKOZY.

arnaud 30/04/2007 12:30

Faites passer cette article en masse sur vos blogs et autour de vous
Les économies de Ségolène Royal depuis son arrivé à la tête de la Région Poitou Charentes

Depuis son arrivée à la Région, Mme Royal à mise la Région à la diette et à supprimé tous les privilèges de l'époque Raffarin qui aura tout de même durée trente ans.

- Indemnité des conseillers généraux: 100 000 euros : supprimé
- Fonctionnement groupe politique: 50 000 euros: supprimé
- Campagne de communication: 980 000 euros: supprimé
- Restauration: 200 000 euros: supprimé
- Brochette de l'été: 75 000 euros: supprimé
- Fête du pain: 50 000 euros: supprimé
- Galette primere: 50 550 euros: supprimé
-Quatre véhicules sur 14 de la Région: supprimé

Ce qui fait que au total, Madame Ségolène Royal a économisé 1 505 550 euros soit 1 million d'euros + 505 550 euros économisés grâce à Mme Royal.
Cette argent est depuis utilisé pour des projets utiles comme:
-Le TER à 1 euros
- Chèques livres qui permettent au famille d'avoir leur livre scolaire gratuit.
- Contrat Tremplin ( déjà plus de 3000 emplois créer dans la région)
- Matériel pour les lycée (comme matériel informatique)
- Mise en place de la démocratie participative
- Mise en place des budgets participatifs(dans les lycée par exemples.)

Tout ce qui est marqué ci-dessus à était reconnu par l'UMP et par toute la classe politique comme étant la vérité, article paru dans le journal La Nouvelle République.
J'ai ouvert un blog politique sur http://desirsdavenir86000.over-blog.net/
Pourriez vous mettre un lien vers mon blog s'il vous plaît!!!Merci d'avance!!!

Jérôme 30/04/2007 11:23

Tu m'excuseras de douter de cet élément du fait que le président du CSA a donné son aval au débat en conférence de presse. Si le CSA n'avait pas accepté ce débat, il y aurait eu un risque d'invalidation du scrutin du 6 mai et la Gauche ne s'y risquerait certainement pas.

Par ailleurs, le débat était totalement accessible sur les chaines francophones étrangères rtbf (belge) tsr (suisse romande) bbc en a repris de très large extrait... En somme il n'y a qu'en France que l'on a pas pu suivre le débat c'est ennuyeux...

Damien2Metz 30/04/2007 10:58

Handi@di : quel propagande mensongère.
1. Lorsqu'Azouz Begag est parti de l'UMP, Nicolas Sarkozy n'a pas répondu : "Mais qui est Azouz Begag ?" (qui avait déjà quitté le PS avec perte et fracas).
2. Je vous invite à lire le livre d'Eric Besson
3. Sans Nicolas Sarkozy, Alstom serait Allemande ainsi que le TGV
4. Les émeutes ont failli avoir lieu lors du Gouvernement Jospin mais Jospin a fait un chose atroce, inadmissible : il a subventionné les associations de quartiers tenu par des quaïds pour les faire taire. Ainsi, cet argent aurait été financé pour de l'économie parallèle.
5. Regarde bien à Metz ce qui s'est passé avec la Gauche : La police du quartier de Borny n'existait plus car les voyoux l'a incendié, un policier est mort suite à une course poursuite, beaucoup d'agressions dans les bus TCRM, ...
6. Lorsque la gauche dit : le nombre d'agressions physiques a augmenté, je réponds aussi : les français n'ont plus peur de porter plainte car elle sait que la Police fait son boulot. Ce n'était pas le cas avant car on avait peur des représailles de la part des agresseurs !! Et donc les français portent + plainte qu'avant !!
7. N'oublions pas que Le Pen est passé au second tour en 2002 grâce aux excellents chiffres sur la délinquance et la sécurité de la part du Gouvernement de Jospin !! Ha, ha, ;-)
A bon entendeur, salut