Polémique 100%... pur Malte!

Publié le par jeunespop57

sarko-cool-a-malte.jpg

 

  Les « biens pensants » ont toujours leur mot à dire sur tout et n’importe quoi.

 

Après deux jours d’effervescence, Nicolas Sarkozy est personnellement intervenu aujourd’hui sur la polémique au sujet de son séjour sur l’île de Malte. Une polémique qui n’a pas lieu d’être selon lui. Interrogé par Europe 1, interrompant un jogging, le nouveau chef de l’Etat a rappelé son droit à ces quelques jours de repos : ''La Constitution me donne ces quelques jours, j'ai voulu en profiter tranquillement. Et, vous savez, je sais que les Français sont des gens très lucides, qui raisonnent, et qui savent faire la part des choses entre la polémique politique, politicienne, et la réalité des choses'', a expliqué Nicolas Sarkozy avant d’ajouter : ''J'avais besoin de me retrouver avec ma famille, j'avais besoin de prendre du repos. Je rentre cet après-midi, demain matin je serai au bureau".

Le nouveau chef de l’Etat est également revenu sur le choix de son lieu de villégiature : "J'aurais pu aller à l'hôtel, mais vous imaginez ce que ça aurait été. Déjà quand je suis sur un bateau, vous avez loué des avions pour me prendre en photo, vous avez loué des hélicoptères pour me prendre en photo, il y a des gens partout. Imaginez ce que cela aurait été''. 

Nicolas Sarkozy a jugé qu'il n'avait "pas l'intention de (se) cacher, de mentir, de (s)'excuser", ajoutant que son voyage n'avait "pas coûté un centime aux contribuables".

Quant à ses liens supposés avec l'homme d'affaires Vincent Bolloré, propriétaire du "Paloma", le yacht sur lequel il séjourne et du jet privé qui l'a conduit à Malte, le nouveau chef de l’Etat a expliqué le connaître "depuis vingt ans". "Cela fait vingt ans qu'il m'invite et vingt ans que je refuse", a-t-il ajouté, en soulignant que Vincent Bolloré n'avait "jamais travaillé avec l'Etat", manière de régir aux critiques sur la collusion entre l’Etat et certains grands groupes industriels. "Je souhaite pour l'économie française beaucoup de Vincent Bolloré, de Martin Bouygues, de Bernard Arnault, de François Pinault", a-t-il ajouté.

Les Socialistes ne savent décidemment plus quoi inventer pour discréditer Nicolas Sarkozy… Quitte à paraître encore plus ridicules que d’habitude, et surtout, à emm… tout le monde pour des choses qui n’intéressent décidemment que de primaires anti-sarko… « Qu’il est joli le Parti Socialiste de mon pays »…

 

Faut-il vous rappeller, chers donneurs de leçons, que ce sont les contribuables que vous affectionnez tant (sic !) qui ont entretenu la maîtresse et la fille cachée de Mitterand ? Bizarre, aucune réaction non plus quant à la villa largement sous-évaluée de Ségolène Royal à Mougin (dans le Sud de la France)…

On ne fait pas de la politique sur de la polémique (le péché-mignon des Socialistes). Alors changez de registre et occupez-vous de choses importantes… Comme la France, par exemple…

La défaite est amère, c'est sûr... Allez, sans rancune !

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

P.A. 10/05/2007 12:01

Il est vrai que ces critiques sont injustifiées, N. Sarkozy n'a jamais caché qu'il n'était pas un homme du peuple, au moins il est honnête, il ne fait pas semblant comme certaines personnes de gauche.
S'il préfère fêter sa victoire au Fouquet's qu'avec le peuple qui l'a élu, s'il a envie de se faire offrir des vacances somptuaires, ce n'est que sa vie privée, çà ne regarde que lui. Pour moi il n'agit pas différemment des anciens Présidents en ce qui concerne les vacances, on l'a vu avec Jacques Chirac çà ne l'a pas empeché de faire son travail.

lélélé 10/05/2007 10:25

"Amis socialistes"

Inutile de vous rabaisser encore un peu plus. Votre indignité est grotesque.
Vous êtes dans le caniveau et vous refusez d assumer votre échec.

Une fois de plus, votre seul action politique est le dénigrement!

Parlez plutot de votre lamentable candidate, de votre necessaire remise en cause, de la rénovation de votre "ideologie passeiste"!

Mais il est touours plus facile de critiquer son adversaire que de la battre...

jpb 10/05/2007 00:39

Chers amis de toutes tendances politiques confondue, vous serez quand même d’accord pour reconnaître que Nicolas Sarkozy n’a pas eu la chance d’aller faire une petite virée en mer sur un BeckerBoat®

http://jeanpierre.becker.free.fr/theboat/index.html

Il est là le vrai scandale, obligé d’aller sur un fer à repasser en mer passer quelques jours de repos. Alors que sur mon boat, il aurait pu goûter une qualité de temps nettement meilleure. Sans pollution, sans fioul, rien que le vent dans les voiles...

J’offre donc pour le prochain président de la république de 2012 trois jours de vacance entièrement gratuite, bien évidement, c’est moi qui offre. Obligé d’aller sur un bateau ringard se reposer d’une dure campagne, c’est quand même un inexcusable.

Florian 09/05/2007 23:20

Une personne travaillant 35h a le droit donc par déduction à 133 heures de récupération par semaine.
Nicolas Sarkozy a travaillé durant depuis janvier 2007, environ 14h/jour 7j/7. Ce qui lui fait donc 70 heures par semaine pour récupérer.
N'est-ce pas normal qu'un homme qui a travaillé sans relache puisse prendre 2,5 jours de pur repos sur le bateau d'un ami !?

Je répète, 2,5 jours de repos ...

Quand Segolene Royal part faire bronzette chez elle, personne y compris l'ump ne la critique. La seule critique que l'on puisse faire, c'est la Ferrari de Bernard Kouchner immatriculé au nom de "Medecin Sans Frontiere" !!!

RACHID B 09/05/2007 22:53

AVEZ VOUS DES INFORMATIONS CONCERNANT LA CONFORTABLE PLUS VALUE SUITE A LA VENTE DE L'APPARTEMENT DU COUPLE SARKOZY DE L'ÎLE DE JATTE à NEUILLY SUR SEINE ?
UN PEU DE DECENCE CHER AMI. CETTE POLEMIQUE FUTILE RESTE COMPREHENSIBLE POUR LE CITOYEN DE BASE QUI SE LEVE TÔT ET ASPIRE A TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER PLUS. IMMAGINEZ LE PRESIDENT DE TOUS LES FRANçAIS CELUI LA MËME QUI DECLARAIT QUE SON HÖTEL C'EST CELUI DES OUVRIERS DE VALENCIENNE, ET QUI ELU S'EN VA PAVOISER ET FAIRE BRONZETTE A MALTE, CELA CHOQUE ET CE N'EST PAS INJURIER OU DENONCER LA VICTOIRE DE SARKOZY