Les polémiques partent en fumée

Publié le par jeunespop57

stop----la-clope.jpg

                  Après une journée de tolérance, les cafés, restaurants, hôtels, casinos et boîtes de nuit se sont pliés à la nouvelle règle, plus de la moitié d’entre eux ne cherchant même pas à bénéficier du sursis de 24 heures accordé par le ministre de la Santé.

 

                  Bien que le sujet ait provoqué d’inutiles polémiques, les Français se sont parfaitement adaptés à cette mesure : à Paris, de nombreux consommateurs ont commencé à fumer sur le trottoir pour certains dès le 31 à minuit. «Nous sommes passés en non-fumeur dès que possible, explique le serveur d'une grande brasserie de la place de la République, dans le XIe arrondissement. La salle fumeur devenait difficile à remplir depuis quelques semaines et notre clientèle familiale est ravie.»

 

                  «C'est frais, ça sent bon, on respire, s'est ainsi réjoui la patronne du Café du Commerce, à Toucy (Yonne), ravie d'avoir installé un gros cendrier devant sa porte d'entrée. Un seul client a failli allumer sa cigarette par automatisme, mais il a été rappelé à l'ordre par son voisin. Tout se passe vraiment très bien.»

 

                   Cette journée de tolérance passée, les premiers contrôle pourront avoir lieu dès aujourd'hui. En théorie, au moins. Car les cafetiers et les restaurateurs n'ont pas l'intention d'en arriver là. «C'est moi qui fais la loi dans mon établissement, assure la patronne d'un petit bar-tabac de campagne, à Gournay (Indre), qui accueille une clientèle d'agriculteurs du coin. C'est partout pareil, alors ils n'ont rien à dire.»

 

                   Conclusion : « le tabac, ce n’est plus tabou. On n’en est presque venu à bout. »



Publié dans Actualité

Commenter cet article