The Economist salue le président Sarkozy

Publié le par jeunespop57

Dans un article daté du 24 juillet, l'hebdomadaire anglais salue la politique menée par Nicolas Sarkozy, soulignant qu'elle remet progressivement la France sur la bonne voie et devrait porter ses fruits à moyen terme.

The Economist loue le calme et la détermination du Président de la République, ainsi que sa capacité à réformer en profondeur la France sans provoquer de grandes manifestations ou d'interminables grèves comme notre pays en était coutumier.

Il reconnaît que "quelquechose a changé" et que le Gouvernement peut se féliciter d'avoir réalisé des réformes attendues depuis des décennies et qui avaient fini par devenir des sujets tabous, comme la défiscalisation des heures supplémentaires, le service minimum dans les transports et à l'école, l'allongement de la durée de cotisation pour les retraites ou encore la diminution du nombre de fonctionnaires.

L'image de la France à l'étranger souffrait depuis longtemps du pouvoir de nuisance qu'on prêtait aux syndicats, vu comme un frein à la modernisation du pays et qui donnait l'occasion à nos voisins de tourner en dérision nos politiques. Là aussi, le volontarisme présidentiel forcené et l'esprit de dialogue de l'exécutif commencent à produire leurs résultats et cette image commence à évoluer.

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Gérard 14/08/2008 21:23

informations pluralistes n'a pas totalement tort.

Croissance du 1T08 : +0,4%
Croissance du 2T08 : -0,3%

Tous les clignotants sont au rouge : récession (la 1ère depuis le 4T02), déficit commercial abyssal (le plus élevé depuis... 15 ans), endettement public au plus haut (66% du PIB), inflation au plus haut. Bravo, belle performance M. Sarkozy. Continuez à enfoncer la France et les Français !

informations pluralistes 14/08/2008 07:53

rassurez vous , je n'ai aucune aversion pour l'entreprise et son milieu , bien au contraire , et je souhaite leur perennité ,.. c'est pourquoi je suis pour une entreprise privée ou publique efficace , tournée plus vers l'investissement que vers la distribution de dividendes aux actionnaires ,.....tout en considérant que les apporteurs de capitaux (propriétaires des moyens de production , d'échange ou bancaires )doivent être rémunérés à leur juste valeur , comme les salariés pour leur contribution , sans oublier les consommateurs qui contribuent à faire vivre l'entreprise en assurant un marché pour cette dernière , qui sans eux , ne créerait aucun emploi , ni ne réaliserait aucun profit...

Mais le MEDEF est le syndicat des propriétaires des grandes entreprises privées ( organisation tout à fait légitime et respectable mais ayant un grand pouvoir de lobbing et quelquefois un comportement contestable : voir dans le passé récent l'UIMM ) dont les mandants détientiennent la gouvernance des grandes entreprises privées ( souvent de père en fils : voir Bouygues ,Lagardère , Dassault , De Rothchild , Mulliez,.....).
Je ne confonds donc pas l'entreprise avec - chacun ayant ses intérêts spécifiques - le MEDEF , syndicat patronal , ou avec les syndicats de salariés .

Pour en revenir à l'Economist , l'article cité avait vocation à intervenir dans le débat anglais ( lobbing de la presse ) avec le gouvernement Brown confronté à des choix économiques à court terme , qui risquent de remettre en cause la culture économique "libérale" de ces dernières années ( voir le cas récent de la banque Northdrown)et notre président est utilisé par les lobbings du milieu des affaires anglais pour tenter d'influencer les décisions futures de Brown.

J'avais donc tenter d'entr'ouvrir une fenêtre dans ma première intervention , mais vous l'avez refermée ,...tant pis !

Amiral 13/08/2008 19:05

Informations pluralistes,

Je vous rassure vous ne me vexez pas. Je suis simplement triste, qu'en 2008, après l'argument "massue" de la collusion de la droite avec le MEDEF, ce soit l'argument, pour ne pas dire l'insulte, de "pétainiste" qui vient sortir de votre chapeau de gauche

Je vous reconnais le fait que la situation est complêxe, mais reconnaissez également que les entreprises, de la PME au CAC40, sont les premiers pourvoyeurs SOCIAUX du pays. Qu'ils sont les créateurs de richesses, avec le concours évidemment des travailleurs.

Pourquoi alors les stigmatiser ainsi? Défendre les entreprises est il forécement pétainiste, poujadiste, antisocial?

Je vous invite mon très cher I.P, car vous devez être un homme de reflexion, à faire introspection sur vous même et vous demander d'ou vous vient cette aversion pour l'entreprise et son milieu.

informations pluralistes 13/08/2008 13:15

amiral

sans vouloir vous vexer , on croirait lire soit du "pétain" en 1941 sur les intérêts communs des salariés et du patronat , soit du ford en 1932 avec la formule "ce qui est bon pour Ford est bon pour les américains" .

la société est plus complexe que cela , hélas ...

Amiral 13/08/2008 10:44

Il est absolument incroyable d'entendre sans cesse les mêmes discours formatés et gauchisant... LE grand méchant MEDEF, toujours le grand MEDEF derrière tous les projets de loi et acteur du grand complot contre les travailleurs!

Cette rhétorique est digne du communisme le plus archaique.

Et quand bien même certaines mesures seraient bien accueuillies par le MEDEF, cela fait il de cette mesure de facto une mauvaise chose?

L'esprit étriqué des gens de gauche, comprendra t il enfin que les interets des travailleurs et celui des entreprises n'est pas forcément antagoniste?

Que la perennité des uns fera la pérennité des autres, alors Pourquoi sans cesse les opposer?

Le gouvernement français a aussi la charge de favoriser le developpement des enteprises, et il n'est pas choquant que le MEDEF s'en félicite.

D'ailleurs, aucune mesure ne touchant au droit du travail n' été prise sous l'ère sarkozy sur injonction du MEDEF. Tous ont fait l'objet de la négociation des partenaires sociaux, sauf celui sur le temps de travail qui a été critiqué par el MEDEF car s'écartant du texte signé par celui ci...

Alors de grâce, évitons les disours faciles type "lutte des classe", pour opposer des forces qui devraient travailler ensemble...