NON aux "cumulards"

Publié le par jeunespop57

Benjamin Lancar, président des jeunes pop, s'intéresse de près au problème du manque de représentation des jeunes aux élections européennes. Il nous invite à nous rendre dans nos permanences afin de rencontrer nos responsables locaux, "pour que les jeunes soient élus, ils doivent d'abord s'engager" rappelle-t-il. Cependant il concède que ce n'est pas suffisant, c'est pourquoi il propose de réserver deux places pour les jeunes sur les listes des les élections européennes.
Même si la solution des quotas n'est pas idéale, pour changer il faudra des solutions profondes qui assureront un renouvellement durable des élus et donc une possibilité accrue pour les jeunes de pouvoir se porter candidat. Pour cela Benjamin Lancar s'attaque aux cumulards!!
Il rappelle que "sur 577 députés, près de la moitié (282) sont également maires d’une commune ou élus d’un arrondissement. Seuls 12% des députés et 20% des sénateurs n’exercent pas d’autres mandats" La France est une exception européenne, en effet chez nos voisins de l'UE, "le cumul des mandats concerne moins de 20% de la représentation nationale, contre 85% chez nous".
Il ne faut pourtant pas se résoudre au fatalisme, même s'il constitue un obstacle, il n'est pas insurmontable! Des propositions sont en cour, le comité sur la rénovation des institutions présidé par Edouard Balladur propose d'ailleurs "d'interdire tout cumul entre un mandat parlementaire et une fonction exécutive locale" (proposition 56). Les jeunes pop qui se veulent précurseurs des idées du gouvernement, souhaitent ouvrir le débat du cumul dans le temps (afin d'éviter de présenter toujours les mêmes candidats aux électeurs) et dans l'espace (détenir un mandat national et local). Pour ce faire le président propose à tous d'entrer dans le débat, en écrivant au pôle de réflexion : etudes@jeunespopulaires.com. Les propositions seront synthétisées dans un rapport à rendre pour le premier trimestre de 2009.

Commenter cet article