Sans propositions, la gauche s'oppose à tout. Même au bon sens...

Publié le par jeunespop57

Malgré le remplacement du CPE par un autre dispositif, une poignée de fanatiques reste mobilisée pour à présent réclamer le retrait du CNE (400 000 CNE signés, dont un tiers de création nette d’emplois) et de la loi sur l’égalité des chances.

 

Alors après la campagne de désinformation qui a été menée par la gauche et l’extrême gauche, et leurs satellites étudiants et lycéens sur le CPE, ces derniers rejouent le même scénario avec la loi sur l’égalité des chances.

 

Mais quel est son contenu ?

 

La loi sur l’égalité des chances ,c’est la création de nouvelles zones franches urbaines, la mise en place de l’apprentissage junior dès 14 ans, sous statut scolaire, pour les jeunes à qui le système classique n’apporte aucune réponse adaptée, la lutte contre l’illettrisme, la légalisation du testing, le CV anonyme, la mise en place d’un tutorat par des étudiants des grandes écoles pour les jeunes des quartiers défavorisés, le service civil volontaire, un contrat de responsabilité parentale pour accompagner les parents en difficulté pour élever leurs enfants,…Nous vous laissons juger par vous-même du bien-fondé de cette loi !!!

 

Face à ce texte, certains, comme le célébrissime Bruno Julliard, président de L’UNEF  appellent à « maintenir la pression »,  et d’autres, parmi les plus révolutionnaires, souhaitent toujours « la grève générale ».

Devant ce flot de démagogie et de manœuvres politiciennes, les Jeunes Populaires de Moselle tiennent à affirmer leur fidèle soutien à ce projet de loi.

Parce qu’il est urgent d’agir face aux nombreuses discriminations !

Parce que l’égalité des chances est au cœur de notre pacte républicain !

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julien 14/04/2006 18:07

C'est tout le problème d'une gauche qui se laisse enfermer dans une idéologie dépassée et qui en oublie de regarder la réalité en face, qui s'imagine qu'il suffit d'affirmer l'égalité pour qu'elle soit réelle...

Forcément, quand on s'imagine qu'il suffit de fermer les yeux pour qu'un problème disparaisse, on ne peut pas comprendre qu'apporter des réponses concrètes et efficaces soit la seule manière de résoudre un problème...

Il serait grand temps que la gauche en finisse avec la politique de l'autriche et qu'elle arrête de confondre le diagnostic, le remède et la cause...