MAM renonce à l' investiture, pas à sa candidature

Publié le par jeunespop57

            Le ministre de la Défense annonce, dans un entretien au journal Sud-Ouest, qu’elle renonce à demander le soutien des militants de l’UMP et à concurrencer Nicolas Sarkozy. Mais elle dit aussi «réfléchir» à une candidature hors parti.

                     Alliot-Marie ne défiera pas Sarkozy devant les militants UMP. Le ministre de la Défense a choisi le journal Sud-Ouest pour annoncer qu’elle renonçait à se présenter à l’investiture du candidat de la majorité, qui aura lieu le 14 janvier prochain. «Je ne suis pas candidate au soutien financier et logistique de l’UMP », explique-t-elle.

                      Michèle Alliot-Marie se dit satisfaite. «Il était important qu'il puisse y avoir un débat d'idées montrant que notre famille politique est riche de sa diversité. Ceci a été fait, notamment grâce aux forums». Si elle a demandé et obtenu ces débats, «il ne s'agit pas pour moi de semer le trouble. Je ne demande donc rien», justifie le ministre.

                       Le président de l’UMP se retrouvera donc vraisemblablement seul en lice le 14 janvier. Nicolas Dupont-Aignan a décidé de se présenter hors du parti, tandis que Christine Boutin et Rachid Kaci, également candidats possibles, ont rallié la bannière du ministre de l’Intérieur.

                       Pour autant, MAM ne renonce pas à se présenter à la présidentielle. Elle annonce dans le même entretien qu’elle continue à «réfléchir» à une candidature hors-parti dont elle a «très envie». Pour cela, elle va consulter «les membres de [son] association Le Chêne, les parlementaires et également des personnalités de l'UMP. Après, je dirai si je suis ou non candidate», promet-elle, assurant qu'elle donnera sa décision «avant le 14 janvier».

Le Figaro - 28/12/2006

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article