Aux travailleurs que la gauche a trahi...

Publié le par jeunespop57

 

 

 

Dans son discours de Saint-Quentin et de Poitiers la semaine dernière, Nicolas Sarkozy a réaffirmé sa volonté de "réhabiliter le travailleur qui a trop longtemps été ignoré par la droite et qui a été trahi par la gauche", " en rendant au travailleur la première place dans la société".

     Parmi les valeurs qu'il défend, le travail tient une bonne place parce il conçoit le travail comme "une condition de la liberté", parce qu'il croit sincèrement que "la dignité, c'est de ne rien devoir qu'à soi-même".

     Les socialistes, avec les 35 heures, ont imposé à tous les Français de travailler moins avec pour conséquence des salaires qui stagnent. Face à Mme Royal qui cautionne cette politique, Nicolas Sarkozy en revanche propose l'augmentation du pouvoir d'achat comme priorité de la politique économique. Et pour cela, il a d'ores et déjà annoncé les mesures qu'il prendra à savoir, entre autres, la suppression des charges et des impôts sur les heures supplémentaires pour ceux qui souhaitent travailler plus et gagner plus.

 

 

Parce que liberté du travail rime avec protection, pour Nicolas Sarkozy, comme il l'avait dit à Saint-Etienne le 9 novembre dernier, "si la mondialisation est un fait, ses conséquences négatives ne sont pas une fatalité". C'est pourquoi il est convaincu que "le capitalisme ne peut pas survivre sans éthique, sans humanisme". Il faut réguler la mondialisation. Il refuse la concurrence déloyale et veut taxer les importations des pays qui pratiquent le dumping écologiques et le dumping social. Il souhaite que "l'entreprise qui délocalise, rembourse les aides publiques qu'elle a reçues". Il refuse que "les patrons qui échouent, ne partent avec un parachute en or, parce que moralement on ne peut pas à la fois être bien payé pour exercer des responsabilités et ne pas assumer les conséquences"…parce tout cela n'est moralement pas acceptable. Il propose concrètement par exemple "une assurance salaire en cas de chômage pour les salaires les plus bas" pour garantir que personne ne puisse descendre en dessous du minimum.

 

 

Concernant les valeurs du travail, de l'effort et du mérite, Nicolas Sarkozy a compris qu'il fallait les insuffler aux jeunes générations dès l'école primaire.

 

 

Alors que les socialistes prônent l'assistanat et l'égalitarisme qui plombent les caisses de l'Etat et empêchent l'émancipation socioprofessionnelle, Nicolas Sarkozy prêche pour sa part la liberté du choix. Choix, pour celui qui le veut, de travailler plus pour gagner plus, choix de son temps de travail, choix de prendre sa retraite quand on veut, choix de travailler autant qu'on le veut après avoir pris sa retraite…

 

 

Quand Mme Royal veut une société du minimum, Nicolas Sarkozy, lui, souhaite "une société du maximum car avec le minimum on ne vit pas, on survit".

 

 

 

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GRANIER 01/02/2007 11:43

Messieurs, Mesdames, les Députés et Sénateurs,
Vous êtes garants de notre démocratie et de l'honneur de la France, il me semble nécessaire de vous communiquer le document "47 eurodéputés français rejettent le résultat du référendum" (pièce jointe observatoiredeleurope.com)qui témoigne du manque de considération de certains politiques, vis à vis des citoyens, qui font leurs devoirs d'électeurs, c'est aussi renier la démocratie.
Je suis très mécontent de ce manque de respect, je ne dois pas être le seul.
Une rumeur nous apprend des projets pour faire passer la constitution d'une façon ou d'une autre après 2007. Imaginez-vous les conséquences de cette trahison, aux 55% de français qui ont voté NON ?
Ce serait mal nous récompenser de renouveler notre confiance, malgré le comportement inconvenant de certains politiques.
(au cours de la dernière décennie plus de 900 élus ont été mis en examen, 67%
pour des délits financiers. Éva JOLY)
Est-il encore nécessaire de voter si on bafoue le choix des électeurs ?
Les citoyens ne doutent pas de l'intégrité de nombreux d'entre vous, mais reconnaissez, que ces agissements, vous déconsidèrent malgré votre bonne foi.
Il serait bon d'imaginer une cérémonie où les élus prêteraient serment d'intégrité.
A qui, puissions nous avoir confiance, si ce n'est à nos élus, pour gérer le fonctionnement de la France ?
La confiance doit être un pacte sacré, nous constatons aujourd'hui, les conséquences, de ne pas l'avoir respecté.
*On propose de surveiller les élus !
Concernant le statut de l'Europe, pourquoi ne pas proposer un référendum pour une Europe fédérale supranationale OU une Europe confédérale celle des nations que De Gaulle envisageait. (extrait mémoires d'espoir pièce jointe) La situation serait plus claire.
Choisir entre l'Europe de Monnet ou de De Gaulle
Députés de la république, vous garderiez dans le deuxième choix votre pleine légitimité sans être aux ordres de Bruxelles. Je ne veux pas croire, que vous cherchiez à vous déresponsabiliser avec les directives européennes, ce que nous avons parfois entendu ces dernières années, " nous n'y pouvons rien, nous devons respecter les directives européennes"
A quoi bon voter pour des députés qui n'ont plus de pouvoir ? Si ce n'est que pour faire appliquer les lois européennes, tout cela pour 22000€ c'est cher payé

Savez vous, qu'avec les directives de l'Europe sur la libre concurrence, il n'est plus obligatoire de cotiser à la sécurité sociale ( je peux vous envoyer le document avec la référence des directives ) pendant combien de temps allez-vous cacher cette réalité aux Français ?

Ce mois de décembre 2006 nous venons d'être pénalisé de 35M € par l'Europe pour les OGM, vous êtes pour l'Europe, mais vous ne respectez même pas les directives et c'est nous citoyens contribuables qui allons encore devoir payer.
Politique
Les politiques doivent aussi nous suggérer des alternatives, pour faire face ou nous adapter à une mondialisation prônée par les uns et subie par les autres.
Beaucoup critiquent le libéralisme, quand allez-vous avoir le courage de dire aux citoyens, qu'ils pratiquent tous le libéralisme, lorsqu'ils consomment, lorsqu'ils veulent acheter à moindre coût, qu'ils font jouer la concurrence, et parfois lorsqu'ils achètent des produits contrefaits, ils ne se préoccupent pas si leurs comportements encourage les délocalisations ou provoque la fermeture d'entreprises dont leurs seuls défauts c'est d'avoir des salaires et des protections sociales plus élevées que nos concurrents asiatiques.
Comment être concurrentiel et compétitif avec des pays, dont le coût de la main d'œuvre est 2 à 10 fois inférieure à nos salaires ?
En délocalisant nos achats nous avons délocalisé nos emplois
Nous sommes souvent responsable de notre infortune.
Les politiques ne sont pas directement responsable du chômage, mais on peut leurs reprocher de ne pas trouver de parades, comme la TVA sociale par exemple
Nous ne sommes plus compétitifs, ne devons nous pas prendre des dispositions, face aux distorsions de la concurrence ?
Vous dites le contraire, mais je ne vois pas la situation
s'améliorer.
Vous parlez souvent d'augmenter la consommation, mais à qui profite cette consommation, si non aux pays à faible coût de production.
Nous perdons irrémédiablement notre patrimoine industriel, notre savoir-faire et nos emplois
Ce n'est pas l'assemblage des airbus en chine, qui va créer des emplois en France
Pourquoi ne pas demander aux chinois de fabriquer leurs produits en France ?
Quand allez-vous prendre conscience des conséquences de vos décisions ?
Nous vous avons fait confiance et nous nous retrouvons avec une dette de 2000Md €, arrêter de vouloir nous faire rêver avec des avenirs radieux, le réveil est un vrai cauchemar.
Nos impôts servent à payer les intérêts de la dette, ils sont perdus pour le contribuable et le service public.
Nous aimerions entendre plus souvent parler des taxes sur les transactions financières et la reprise des entreprises par les salariés.

Nous payons très cher la démagogie des gouvernements et les conflits d'intérêts des politiques.
Merci à l'avenir de respecter l'argent que vous confient les contribuables, j'espère que pour 2007 vous prendrez conscience du coût de vos promesses et de leurs conséquences.
Mœurs et Valeurs
Nous avons banni l'ordre moral, c'est notre choix, ne nous plaignons pas des exactions de la société et la perte de nos valeurs, de notre dignité
Homosexualité et mariage
Les hommes ont parfois des pensées, insensées, extravagantes, voire immorales ou criminelles, qui s'imposent dans leurs esprits pour différentes raisons, souvent suite à l'éducation, la propagande ou la manipulation.
Les esprits faibles ou mal éduqués, ne maîtrisent pas ces fantasmes et basculent dans l'impensable.
L'esprit est très malléable, il faut être très structuré, pour ne pas céder à la manipulation du politiquement correct, ou la mode du moment, aujourd'hui c'est la sexualité et l'homosexualité.
Rappelez-vous dans les années 70 où Cohn-Bendit banalisait la pédophilie dans son livre, il n'y a eu aucunes réactions
Dans un autre registre on a aussi essayé de nous manipuler, Jospin le premier d'entre eux, pour banaliser ou dépénaliser certaines drogues.
Contrairement à ce qu'avait déclaré Mme Guigou l'homosexualité n'est pas un nouveau fait de société, elle a toujours existé comme l'inceste et la pédophilie; Il y a une potentialité de perversité dans la nature humaine.(25% des délits sont sexuels)
C'est la propagande et l'apologie pour sa pratique qui est nouvelle.
Jusqu'à ces dernières décennies, ces personnes étaient discrètes, elles étaient tolérées ou ignorées.
Aujourd'hui ils avouent leurs déviations sexuelles sans que l'on n'ait rien demandé. La communauté homosexuelle, terme qu'ils choisissent pour se distinguer, fond une propagande arrogante, arguant qu'il vaut mieux privilégier une famille homosexuelle harmonieuse à une famille ordinaire en conflit. (On ne parle jamais des conflits entre homosexuels, ils existent)
Je ne parle pas des "Gay-pride" ou les comportements sont souvent obscènes.
On nous a enseigné que l'homosexualité est un outrage à la dignité humaine, il faut se mettre à la place de ces parents, dont le fils copule avec un homme et subit l'outrage humiliant.
Ils disent être fiers. Il n'y a pas de quoi être fier, quand on a des rapports de ce coté là, c'est avilissant voire salissant.
Seriez-vous enchanté que vos enfants soient homosexuels ?
Sommes nous obliger d'être d'accord avec l'homosexualité ?
Est-ce un délit que de défendre nos valeurs ?
Même certains homosexuels ne voudraient pas que leurs enfants le soient
Le contrat de mariage civil est une institution républicaine.C'est une démarche responsable citoyenne. C'est aussi la structure d'une société
Accepter le mariage homosexuel serait institutionnaliser l'homosexualité, ce serait reconnaître la France, république sodomite.
Leurs confier des enfants ? Nous savons tous, que les adultes reproduisent très souvent ce qu'ils ont vécu quand ils étaient enfants.
Au moment du PACS il n'était pas question d'adoption
Accepter le contrat de mariage aux homosexuel, serait nous déshonorer, porter atteinte à notre dignité et notre réputation Française pour moins de 10% de la société, devons nous piétiner nos valeurs ?
Doit-on accepter leurs mariages pour des stratégies électoralistes ?
Doit-on obtenir le pouvoir au prix du déshonneur ?
Conclusion
Il a été décidé que l'homosexualité n'était pas une maladie, donc, c'est un choix de vie, par conséquent, il n'y a aucun délit à avoir une opinion contraire à la pratique de l'homosexualité. Nous sommes dans les débats d'opinions, nous en avons la preuve avec la création de "Gay-lib" dans un parti politique.
Mais on nous dit aussi, que des homosexuels souffrent et ont du mal a supporter leurs situations, Il faut leur dire, qu'ils ne sont pas coupables, mais victimes de la manipulation et de la propagande. Ils n'ont peut-être pas eu l'éducation adéquate, pour se structurer et affirmer leurs personnalités à assumer leurs sexualités et ne pas se laisser influencer.
Il faut dire aussi qu'aujourd'hui, on se plait à répéter, que l'homme et la femme c'est pareil, que les hommes ont un coté féminin, certains perdent leurs repaires.
Le conditionnement psychologique par la manipulation, peut avoir des effets physiologiques.
L'homme et la femme sont différents et complémentaires, leurs unions pérennisent l'humanité.
L'univers a mis des milliards d'années pour qu'il en soit ainsi, remettrions-nous en cause cet état de fait, pour quelques déstructurés ?
Pour les mariages homosexuels, vous allez me répondre que d'autres pays l'ont accepté, alors voici les dernières dérives, qu'il va falloir imiter !
La France doit-elle être le pays de panurge ?
Info que vous avez peut-être vu dans la presse
Info du 19.07.06 presse locale
GRANDE BRETAGNE
Premier masturbathon au royaume -uni

La Grande-Bretagne va organiser le 5 août prochain son
premier "masturbathon", compétition de masturbation destinée à recueillir de
l'argent pour des œuvres. L'événement, qui fera l'objet d'un programme sur
la chaîne de télévision généraliste Channel Four, est inspiré du
"masturbate-a-thon" qui a lieu depuis cinq ans à San Francisco, a indiqué le
Centre pour le Sexe et la Culture.
Une fois par an des centaines de gens se réunissent dans une salle de San
Francisco pour une journée et se masturbent ensemble, a expliqué la société
de production indépendante Zig Zag, qui va réaliser le programme.
Les participants sont parrainés : des proches, amis, voisins ou collègues de
travail s'engagent à verser de l'argent pour les soutenir.
L'argent ira à des œuvres d'intérêt général
Va t-il falloir aussi, imiter les Néerlandais, dans le cadre de l'harmonisation européenne, qui nous interdit de critiquer les orientations sexuelles ?
Un tribunal refuse l'interdiction d'un parti pédophile


Un tribunal néerlandais a statué qu'un parti politique composé de pédophiles ne pouvait pas être interdit. Selon la cour, il doit bénéficier des mêmes droits que toute autre formation. "Ils veulent juste exprimer leurs préoccupations morales", a dit le juge.

"Ce n'est en aucun cas suffisant pour interdire un parti", a-t-il ajouté. Fondé en mai, le Parti de l'amour fraternel, de la liberté et de la diversité a lancé une campagne réclamant l'abaissement de l'âge de consentement pour des relations sexuelles de 16 à 12 ans, la légalisation de la pornographie infantile et de la zoophilie. (ATS)
Source : ATS/trs.ch
Nous n'avons pas fini d'être surpris, jusqu'ou va nous mener la folie obsessionnelle sexuelle ?

Le nombre des victimes du SIDA est une des conséquences de la libération sexuelle, qui incite à la multiplicité des partenaires et aux loisirs sexuels.
Certains s'orientent vers les enfants pour avoir moins de risque avec cette maladie
Cette folie, est aussi une des raisons des divorces, on change de conjoint comme de voiture.
On ne parle pas non plus, de certaines origines sexuelles, des violences conjugales.
On parle souvent des familles recomposées, quand est-ils des nombreuses familles non recomposées, que l'on préfère ignorer ?
Je voudrais, vous rappelez, que ce phénomène a aussi un coût pour la société, quand on pense à ces familles monoparentales, parfois SDF, qui reçoivent les aides aux parents isolés et ceux aussi qui ne se marient pas pour en bénéficier.
Presse, magazines, BD pour enfants équivoques, copulations dans de très nombreux films et séries télévisées, pornographie, les enfants et les adolescents, subissent un véritable harcèlement quotidien, on doit faire preuve de circonstances atténuantes, et de clémence, lorsqu'ils commettent une agression sexuelle.
C'est la société qui est coupable de ces dérives
Nous avons la société que nous méritons.
La dignité n'est pas un fait établi, elle découle d'une volonté magistrale de sublimer l'être humain, de nous élever à un comportement supérieur à celui de l'animal. Alors que parfois nous sommes pires, ce n'est pas gagné.
On fait souvent référence aux valeurs et à la dignité, il faudrait savoir de quoi on parle.
Il serait temps de réveiller les consciences
Je vous prie de croire, Monsieur, Madame, à la preuve de ma grande considération.
GRANIER Marcel
 Il est vrai, qu'ils existent des comportements, qu'il faut corriger énergiquement, pour revaloriser la classe politique, mais nous ne pouvons pas éliminer le facteur confiance, si non, la vie va être impossible.
On propose aux citoyens de surveiller leurs élus, pourquoi les auraient-ils élus s'ils n'ont pas confiance? Quelles compétences vont-ils avoir, pour surveiller avec objectivité ?
S'il s'agit de citoyens de la partie adverse, imaginez l'ambiance.
Alors qu'aujourd'hui, nous avons les séances de l'assemblée retransmises, n'importe quel citoyen peu avoir un entretien avec son député et lui dire se qu'il pense.
Les députés ont des sites Internet des blogs, qui leurs permettent une interactivité avec les citoyens. Demandez de surveiller les élus, alors que l'on s'achemine vers la transparence.



Cyril de Metz 31/01/2007 16:08

jpb: les enrgies renouvelables c'est bien mais dans quel mesure? J'entends souvent parler de colza pour remplacer le diesel ou l'éthanol pour l'essence. D'accord on peut le faire mais tu sais quelle superficie il faudrait pour être autonome? Environ les 3/4 du pays!!!! (Je le sais bien car je suis chimiste et on a eu des cours sur les biocarburants) Il faut trouver de vrais solutions viables économiquement et possible.
De plus je ne vois pas le rapport entre l'information que Sarko veut une France du maximum et l'écologie.

jpb 31/01/2007 15:05

Mais jejedine, tu dois venir mettre tes commentaires sur mon blog, je ne pratique pas le censure. Mais il faut argumenter dans tous les domaines. Pas de sectarisme, du débat réel, des solutions, un avenir pour la Lorraine. De la politique au sens noble. Bienvenue... ;-)

jejedine 31/01/2007 10:21

Message aux socialistes de Lorraine!
Nos amis des MJS censurent nos interventions sur les différents blogs. Bel exemple de démocratie participative! Nicolas Sarkozy est en train de parvenir à dépasser les clivages droite gauche par son discours. Dans un article publié dans Libération, on apprend que de nombreux intellectuels de gauche (De Gluksmann à Gallo en passant par Bruckner et Weismann des Inrocks!)soutiennent le président de l'UMP. Je ledis ici aux gens de gauche, car je ne peux pas leur affirmer directement sur leur blog.

jpb 30/01/2007 23:51

Mais que racontes tu Erasmes ? :-)

Sarkozy s'est déclaré démocrate social dans son discours d'investiture, j'essaie donc de le convaincre d'aller un peu plus loin, de faire encore plus de création de richesse afin de permettre sa redistribution, ce qui constitue le fond de la sociale démocratie. Pas très éloignée sur le fond de la démocratie chrétienne à laquelle appartenait Robert Schuman.

Réunir autour de la table de négotiation adversaires et ennemis est le but réel de la politique. Tu le sais très bien... ;-)